MEDIATHEQUE
LUCIEN HERR

Ville de Saint Jacques de la Lande

Les essentiels | Selection romans 2009

Les Essentiels
| sélection romans 2011

Les Essentiels
| sélection romans 2010

Les Essentiels
| sélection romans 2009

Les Essentiels
| sélection romans 2007

Rétrospective
| adultes

La dérive
des
sentiments

Des vents contraires

Olivier ADAM - L’Olivier, 2009.

Le héros de ce roman a fui vers Saint- Malo, la ville de son enfance, avec ses deux enfants. Depuis des mois, sa femme, leur mère, a disparu sans donner de nouvelles… Réflexion sur l'absence, le deuil, les liens familiaux, Des vents contraires est, malgré la noirceur de son inspiration, un roman chaleureux par la tendresse et l’énergie qui l’habitent.


Les Essentiels 2009


Sur la plage de Chesil

Ian McEWAN - Gallimard, 2008.

Nous sommes à l'aube des années 60. Edward et Florence se sont rencontrés à Londres, l’un étudie l’histoire et l’autre la musique. Ils s’aiment, ou croient s’aimer... En marge d’une nuit de noces auréolée d'un malaise palpable, se dévoile peu à peu leur histoire : l'enfance, le cadre familial et social, le désir d'émancipation, les entraves auxquelles chacun s'est heurté… Un roman court, intense et plein de sensibilité.


Les Essentiels 2009


La pluie avant qu’elle tombe

Jonathan COE - Gallimard, 2009.

À la mort de sa tante, une femme l’écoute raconter sa vie sur des enregistrements laissés à l’attention d’une autre personne, une jeune fille qui lui avait été confiée enfant et qu’elle n’a pas revue depuis des années. La pluie avant qu’elle tombe traite des difficultés relationnelles entre mère et fille et de malédictions courant de génération en génération.


Les Essentiels (Cercle des lecteurs) 2009


Un garçon parfait

Alain Claude SULZER - J. Chambon, 2008.

Ernest est serveur dans un palace suisse et mène une vie paisible : la respectueuse distance qu'il maintient envers les clients fait de lui un « garçon parfait ». Une lettre le replonge pourtant un jour dans le passé, sa passion pour Jacob et ces années 30 peu conciliantes avec les moeurs homosexuelles…
Ce premier roman nous livre ici le fil d’un destin singulier, pris entre drame intime et tragédie historique.


Nous avons aussi aimé :

 

Les déferlantes
Claudie GALLAY
Rouergue, 2008.

Un jour de grande tempête sur la pointe de la Hague, Lambert revient quarante ans après sur le lieu du naufrage de ses parents et de son petit frère. La narratrice, intriguée par cet homme, va peu à peu découvrir le mystère et les secrets de cette noyade et mettre au jour les liens complexes unissant certains habitants du bourg.
(présentation de l'éditeur)


Les Essentiels 2009



Je vois
l'histoire de
mon pays
comme un
fleuve de
mon enfance
qui charriait
tout sur son
passage

2666

Roberto BOLANO - Bourgois, 2008.

2666 est un voyage hallucinant dans le xxe siècle, du traité de Versailles jusqu'à nos jours dans le désert de Sonora où n'en finissent pas de sourdre des cadavres de jeunes femmes. En toile de fond, des crimes : ceux de Ciudad Juarez (Mexique), mais également ceux des deux guerres mondiales.
Un grand roman très noir, drôle et terrible.

  Les Essentiels (Cercle des lecteurs) 2009


L’autre moitié du soleil

Chimamanda NGOZI ADICHIE - Gallimard, 2008.

1967, le Biafra se déclare république indépendante : un demi-soleil jaune s’étale sur son drapeau. À travers le destin de soeurs jumelles, Olanna et Kainene, l’auteur évoque les dix premières années de l’indépendance du Nigéria, depuis les temps euphoriques, en passant par la création de la république éphémère du Biafra, jusqu’aux horreurs de la guerre et de la famine. Un roman dense et attachant autour d’un thème difficile.

  Les Essentiels 2009


Le soldat et le gramophone

Sasa STANISIC - Stock, 2008.

Dans une langue poétique et fantaisiste, le narrateur retrace l’histoire de sa famille, de son village, de son pays gangrené par la guerre. Aleksandar est né dans l’ex-Yougoslavie de Tito, celle de son grand-père Slavko, fervent partisan du communisme, qui lui laisse au matin de sa mort un chapeau et une baguette de magicien pour qu’il devienne « le plus puissant magicien du possible et de l’impossible ». Et la magie opère, Sasa Stanisic joue avec les mots, passe du tragique au loufoque et crée une ambiance qui nous rappelle les films d’Emir Kusturica.


Nous avons aussi aimé :

 

Juste pour le plaisir
Mercedes DEAMBROSIS
Buchet-Chastel, 2009.

En 1942, sous l'Occupation, le commissaire Lambert collabore à la rafle du Vél'd'Hiv. Il cherche cependant à protéger la famille Meier, dénoncée par leur bonne. Le mari de celle-ci, D. Cottencin, travaille avec les SS et un certain E. Gaillard, spécialiste d'actes de torture, qui change de pays et d'identités depuis des années. Le commissaire Lambert enquête sur des meurtres commis par Gaillard.
(présentation de l'éditeur)

 

Le village de l'Allemand ou Le journal des frères Schiller
Boualem SANSAL
Gallimard, 2008.

L'histoire de deux frères, Malrich et Rachel, nés de mère algérienne et d'un père allemand, et élevés par un vieil oncle immigré dans la banlieue parisienne, relie trois épisodes à la fois dissemblables et proches : la Shoah vue à travers le regard d'un jeune Arabe ; la guerre civile des années 1990 en Algérie ; la situation des Algériens dans les banlieues françaises.
(présentation de l'éditeur)

  Les Essentiels 2009



Les
consciences
solitaires
et libres

Le lieu perdu

Norma HUIDOBRO - Liana Levi, 2009.

Villa del Carmen est un « lieu perdu » du nord Argentine, un bled de fin de monde écrasé de chaleur. Le bled que ne supporte pas l’étranger. L’étranger, c’est Ferroni, l’enquêteur muté de la capitale à la recherche d’une femme disparue, d’une lettre, du moindre indice. Nous sommes en 1977 sous la dictature des Généraux et les âmes rétives sont à balayer comme la poussière blanche des rues. Un regard de femme le défiera pourtant jusqu’au bout… Premier roman.


Les Essentiels 2009


Dans la ville des veuves intrépides

James CANON - Belfond, 2008.

Il est beaucoup question de femmes dans ce village et pour cause : hormis le sacristain, les hommes ont totalement déserté le lieu, réquisitionnés ou tués par la guérilla colombienne. Mariquita est ainsi devenu « le village des veuves » et les femmes doivent s’organiser entre elles pour survivre. Portraits colorés et situations cocasses s’enchaînent, l’anarchie le disputant inévitablement à l’utopie communautaire.
Un premier roman de James Canon aussi burlesque que féministe, avec en trame la dénonciation des effets des luttes armées sur les populations civiles en Colombie.


Les Essentiels 2009


Les sirènes d’Alexandrie

François WEERTS - Actes Sud, 2008.

1984, Antoine Dailliez, journaliste, vient de faire un encombrant héritage : l’Alexandrie, lieu de plaisirs notoire du quartier bruxellois de la Gare du Nord.
Objet de convoitises, le bar se retrouve vite au centre d’une série d’actes criminels. Avec l’aide de Martial Chaidron, inspecteur de la brigade des moeurs, et de Piotr Bogdanovich, historien, Antoine se plonge dans le passé trouble de son grandpère. Entre polar de moeurs et polar politique, François Weerts dresse un état des lieux au scalpel des tensions politiques et extrémistes qui jalonnent l’histoire belge du xxe siècle.


Nous avons aussi aimé :

 

Pierre Sang Papier ou Cendre
Maïssa BEY
L'Aube, 2008.

Roman historique retraçant l'histoire de la colonisation de l'Algérie, du 14 juin 1830 au mois de juillet 1962, à travers le regard d'un enfant sentinelle, témoin innocent et lucide des années de pacification, des exactions et des spoliations, dénonçant les entreprises délibérées de déculturation et la comédie de la fraternisation.
(présentation de l'éditeur)

 

La femme aux pieds nus
Scholastique MUKASONGA
Gallimard (Continents noirs), 2008.

Un livre écrit en la mémoire de la mère de l'auteure, Stéfania, une marieuse réputée, massacrée par les Hutu. Chaque chapitre est consacré à un sujet bien précis : le sorgho, les petits remèdes maison, le pain, le mariage de son frère Antoine et les conseils que donnait Stéfania aux jeunes filles en âge de se marier. A ses souvenirs du paradis perdu, se mêlent ceux de la déportation des Tutsi.
(présentation de l'éditeur)


Les Essentiels 2009



Les
Temps
Modernes

Le convoi de l’eau

Akira YOSHIMURA - Actes sud, 2009.

Un homme étrange s’engage au sein d’une équipe chargée de construire un barrage dans une vallée reculée. Perdue dans la brume, une petite communauté y vit au rythme de la nature et voit son hameau condamné à être englouti sous les eaux du barrage nécessaire au « convoi de l’eau ». Akira Yoshimura dresse ici le portrait d’un ouvrier dont le destin entre en résonance avec celui de ce village respectant d’étranges coutumes. Des images de toute beauté et une écriture poétique et nuancée pour évoquer l’avancée implacable de la modernité.

Les Essentiels 2009


L’hiver indien

Frédéric ROUX - Grasset, 2008.

Trois jeunes indiens socialement déclassés veulent renouer avec une tradition de leurs ancêtres, la chasse à la baleine. Voulant être reconnus aux yeux de leur communauté et de la nation américaine, ils montent un équipage… Réussiront-ils dans leur entreprise ? Un récit grave et hilarant à la fois.

Les Essentiels (Cercle des lecteurs) 2009


La discorde céleste : Kepler et le trésor de Tycho Brahé

Jean-Pierre LUMINET - Lattès, 2008.

Après Le secret de Copernic, ce second titre des Bâtisseurs du ciel tisse avec brio un récit romanesque autour des enjeux de la connaissance au XVIe siècle. Si l’écriture est plaisante et foisonne de détails qui donnent vie aux personnages, il est tout aussi fascinant de comprendre les implications politiques et religieuses associées à l’époque aux questions astronomiques. Les tensions culturelles se raniment à l’occasion de l’apparition d’une comète, d’une éclipse, d’un cours sur les calendriers lunaire et solaire. Les enjeux du conflit réforme/contre-réforme se doublent de l’opposition au monde ottoman. Astrologie et astronomie restent encore indifférenciées… tel est le monde vers lequel nous conduit J.-P. Luminet.

Du même auteur : Les bâtisseurs du ciel Vol. 3 : L’oeil de Galilée - Lattès, 2009.


Nous avons aussi aimé :

 

C’est très bien comme ça
Annie PROULX
Grasset, 2008.

Nouvelles mettant en scène, dans l'état du Wyoming, des personnages appartenant à des mondes où les traditions s'effondrent : cow-boys à peine sortis de l'adolescence, femmes des ranchs, vieux pionniers, tous faisant preuve d'une résignation teintée de fierté et d'orgueil.
(présentation de l'éditeur)

 

L’île aux chimères
Norman LEWIS
Phébus, 1998.

Chronique d'une petite ville espagnole au lendemain de la guerre, où la population, jusqu'ici épargnée par les démons de l'époque, découvre soudain les tentations de la modernité. Un homme ne cesse de s'étonner de la propension de ses congénères à détruire au nom du progrès qu'ils n'arrivent pas à maîtriser, les lieux d'un art de vivre qu'ils avaient mis des siècles à créer.
(présentation de l'éditeur)

Les Essentiels (Cercle des lecteurs) 2009



Lire ou
écrire pour
exister

La reine des lectrices

Alan BENNETT - Denoël, 2009.

Et si Sa Majesté se découvrait une passion tardive pour la lecture ? Au point d’en oublier les devoirs inhérents à sa charge ? En tombant par hasard sur un bibliobus garé derrière le palais, la reine est prise d’une frénésie de lecture. Elle qui pensait connaître le monde, le découvre sur le tard à travers le prisme de la littérature… Avec beaucoup d’humour, Alan Bennett revisite la littérature à travers l’oeil perspicace d’un critique littéraire hors du commun, la Reine d’Angleterre.

  Les Essentiels 2009


Cunéiforme: notes d'Aga Akbar

Kader ABDOLAH - Gallimard, 2003.

Aga Akbar est né sourd-muet. Son oncle Kazem Gan lui apprend à écrire en signes cunéiformes pour qu'il puisse exprimer « les histoires qu'il fabrique dans sa tête ». Des années plus tard, son fils Ismaël, exilé aux Pays-Bas, tente de traduire ces notes pour renouer avec le passé. Cunéiforme retrace l’histoire de sa famille dans un Iran marqué par la révolution islamique. Un récit servi par une écriture simple, aux couleurs des mille et une nuits. Du même auteur : La maison de la mosquée Gallimard, 2008

  Les Essentiels 2009


Gloire: roman en neuf histoires

Daniel KEHLMANN - Actes Sud, 2009.

Gloire illustre la complexité des relations entre les personnages de fiction et leur créateur : révoltés ou déçus, ils ont tous quelque chose à revendiquer. Dans ces neuf histoires imbriquées, ces personnages ne se connaissent pas vraiment mais finiront un jour par se croiser… Belle réflexion sur notre monde, sur le rôle de l’écrivain, sur le réel et le fantastique. Tout cela avec beaucoup d’humour, de férocité et un style enlevé. Se lit vite – à lire très vite !

  Les Essentiels (Cercle des lecteurs) 2009



A lire
aussi...

Nous avons aussi aimé :

 

Tirez sur le caviste
Chantal PELLETIER
La Branche (Suite noire), 2007.

Viviane est tuée par son mari car elle ne savait pas préparer le céleri rémoulade. C'est l'occasion pour lui de profiter de la vie, des bons plats et du vin.
(présentation de l'éditeur)

 

Dérive sanglante
William G. TAPPLY
Gallmeister (Noire), 2007.

Stoney Calhoun a perdu la mémoire à la suite d'un accident et est resté 18 mois dans un hôpital de vétérans de Virginie. Sorti avec l'assurance de ne jamais manquer d'argent, il part vers le Nord. Il devient guide de pêche à la mouche dans le Maine et mène une existence paisible jusqu'au jour où un de ses amis est assassiné. Il mène alors l'enquête. Premier volet d'une série.
(présentation de l'éditeur)

 

Plage de Manaccora, 16h30
Philippe JAENADA
Grasset, 2009.

Voltaire, sa femme Oum et leur fils Géo sont en vacances sur la Côte adriatique. Mais un incendie de forêt se déclare.
(présentation de l'éditeur)

 

Un autre
Peter CAREY
Bourgois, 2009.

Che, un petit garçon élevé par sa grand-mère new-yorkaise, est le fils d'étudiants connus comme des activistes à l'Université de Harvard à la fin des années 1960. Délaissé par ses parents, il tombe dans la marginalité. Livré à lui-même, il s'interroge sur la véritable identité de sa mère à qui il voue un amour désespéré.
(présentation de l'éditeur)

 

Cette histoire-là
Alessandro BARRICO
Gallimard (Du monde entier), 2007.

Au début du XXe siècle, au coeur du Piémont, Libero Parri et son fils Ultimo sont passionnés par la compétition automobile. Le père abandonne l'élevage et l'agriculture pour monter un garage puis suivre le comte d'Ambrosio. Le fils rêve de construire un circuit automobile parfait, tout en sillonnant les routes des Etats-Unis avec Elizaveta, qui donne des cours de piano pour la maison Steinway.
(présentation de l'éditeur)




La page
des
libraires

GREENWICH

Librairie des littératures étrangères

 

 

 


Les coups de coeur des libraires

Contre la barbarie

Klaus MANN - Phébus, 2009.

Face à la lâcheté, l’opportunisme, l’imbécillité, la force bestiale, la confusion entretenue, un jeune homme de vingt ans faisait feu de tout bois. “Hitler: un minable.” Voilà une vérité sans appel qu’il eût été si simple d’entendre, dès 1930, avant que de s’agenouiller devant le gnome vociférant. Klaus Mann, polémiste cinglant, éperdu de liberté, se montre dans ces articles en exemple de clairvoyance et de courage intellectuel. La cote de cet auteur, déjà élevée grâce en particulier à son autobiographie Le tournant, atteint ici le firmament.

  Les Essentiels (Librairie Greenwich) 2009


Fuck America

Edgar HILSENRATH - Attila, 2009.

Quand on est un rescapé du ghetto et que l’on veut intituler son autobiographie Le branleur, tout est dit. Edgar Hilsenrath, via son personnage et alter ego Jakob Bronsky, raconte son existence d’écrivain en devenir, immigré juif quasi-clochard, dans l’Amérique triomphante et à la bonne conscience des fifties. Drôle, obscène, sans illusion, Hilsenrath frappe juste, dans la même catégorie que Fante, Bukowski ou Grynberg.

  Les Essentiels (Librairie Greenwich) 2009


La lune dans son envol

Gilbert SORRENTINO - Actes Sud, 2009.

Sorrentino (1929 — 2006), peut agacer considérablement. Par le brillant de son style, sa rythmique de hard bopper, ses jeux formels (exemple: des nouvelles sans contenu narratif), ses protagonistes désespérants perdants du New York bohème, ses fausses pistes, etc. Le tout ayant pour effet d’empêcher le lecteur de jamais s’installer dans sa lecture. Ajoutons à cela ses commentaires à froid et volontiers sarcastiques sur notre triste comédie humaine. Mais il peut aussi, et singulièrement pour les mêmes raisons, compter parmi les rares, rares rénovateurs de la littérature. Sorrentino est aujourd’hui un maître pour toute une génération d’écrivains américains.

  Les Essentiels (Librairie Greenwich) 2009




La page
des
libraires

CRITIC

Librairie - Café
Bandes Dessinées et Littératures de l'Imaginaire

19 rue Hoche - Rennes

 

 

 

 


Les coups de coeur des libraires

L’étrange vie de Nobody Owens

Neil GAIMAN - Albin Michel, 2009.

Passée la peur du début, on est emporté dans un univers à la Tim Burton où l'atmosphère sombre et gothique se marie à un imaginaire et un écrit coloré et merveilleux. Ce livre est captivant, envoûtant et tout aussi magique que quelques-uns de ses personnages. Sincèrement, mettez vite cette oeuvre entre les mains de vos enfants, neveux, nièces mais surtout, lisez-le avant, histoire d'emporter un peu de magie dans votre tête. Un petit bonheur à l'état brut, chapeau Sieur Gaiman, mais disonsle franchement, on n’en attendait pas moins !

  Les Essentiels (Librairie Critic) 2009


En panne sèche

Andréas ESCHBACH - Atalante, 2009.

Beau, fort et terrifiant, En Panne Sèche est un roman lourd de sens et de conséquences, un regard très réussi et sinistrement plausible sur l'avenir. Difficile de rester de marbre face aux collisions des destins et aux bouleversements qu'orchestre ce livre. Sensé, profond et d'une esthétique de la catastrophe très particulière, voilà un sérieux prétendant au titre d'augure le plus sinistre.

  Les Essentiels (Librairie Critic) 2009


La vieille Anglaise et le continent

Jeanne-A Debats - Griffe d’Encre, 2008.

Le monde du silence, version science-fiction. Avec cette très émouvante histoire d’une vieille dame, ancien professeur de biologie marine, investissant le corps d’un grand cachalot, Jeanne-A Debats, signe une oeuvre profondément originale, chargée de poésie. Ce petit livre bleu turquoise aux allures d’ode écologique est une révélation. C’est beau, c’est touchant, c’est bien écrit, c’est original et c’est nominé pour le Grand Prix de l’Imaginaire 2009, catégorie nouvelle francophone. Mais dites-moi, si ce n’est pas une perle que l'on a trouvé là, je ne sais pas ce que c’est !?

  Les Essentiels (Librairie Critic) 2009


L’oeil du purgatoire

Jacques SPITZ - Arbre Vengeur, 2008.

Vous connaissez le passé, imaginez le futur, redoutez le présent: il vous reste à découvrir le «présent vieilli», ce temps inédit inventé par Jacques Spitz dans un roman phénoménal considéré comme un des classiques du roman d’anticipation français. Son héros, un peintre raté résolu au suicide, va vivre une expérience hors du commun qui le conduira où nul n’est allé: inoculé par un savant fou, un bacille s’est attaqué à sa vue et lui permet de voir le monde et les êtres tels qu’ils seront dans un futur proche. Mais ce qui n’était qu’une étrange expérience devient une aventure effarante lorsqu’il réalise que le temps se dilate et qu’il «voit» de plus en plus en avant. Livre haletant sur le cauchemar d’un homme seul au milieu d’un univers en déréliction, L’œil du purgatoire est un roman unique qui réussit à pousser une logique jusqu’à son extrême limite avec une audace et une intelligence qui ont laissé pantois ses admirateurs. Il était impensable de ne pas le proposer de nouveau à ceux qui croient que la littérature, mieux que n’importe quel art, doit nous permettre d’explorer les confins et les mystères de notre imaginaire.

  Les Essentiels (Librairie Critic) 2009



© 2011 - Ville de St Jacques de la Lande