MEDIATHEQUE
LUCIEN HERR

Ville de Saint Jacques de la Lande

Les essentiels | Selection romans 2011

Les Essentiels
| sélection romans 2011

Les Essentiels
| sélection romans 2010

Les Essentiels
| sélection romans 2009

Les Essentiels
| sélection romans 2007

Rétrospective
| adultes

La force,
en
attendant
le droit

Un bûcher sous la neige

Susan FLETCHER - Plon, 2010.

Écosse, XVIIe siècle. Accusée de sorcellerie et promise au bûcher, Corrag est interrogée par le Révérend Charles Leslie sur les événements dont elle a été témoin. Entre rivalités de clans (Highlands contre Lowlands) et partis politiques (Orangistes contre Jacobites), le récit alterne l’histoire de Corrag et la correspondance de Charles à sa femme. Susan Fletcher nous rappelle l’obscurantisme qui a persécuté pendant des siècles des femmes accusées de sorcellerie, condamnées à mort par pendaison, noyade, bûcher… Un récit romanesque et passionnant.

Les Essentiels 2011


La couleur des sentiments

Kathryn STOCKETT - Jacqueline Chambon, 2010.

Tandis que Martin Luther King prononce des discours de plus en plus engagés pour défendre les droits civiques des personnes de couleur, à Jackson, Mississipi, chaque famille blanche emploie toujours une bonne noire. Deux d’entre elles, Abileen et Minnie, commencent à évoquer des anecdotes de leur quotidien à une journaliste qui décide de publier leur témoignage. L’alternance des récits de ces trois narratrices rend le roman captivant. Le mutisme des bonnes face aux lois raciales qui régissent les codes de la bonne société de Jackson fait grincer des dents. Une peinture de la société américaine des années 60 riche en couleurs !

Les Essentiels 2011


Warlock

Oakley HALL - Passage du Nord-Ouest, 2010.

Arizona, 1880. Le shérif de Warlock, petite ville minière de l’Ouest américain, fuit la ville, chassé par une bande de hors-la-loi qui fait régner la terreur. Excédés, des notables de la ville décident d’engager un tueur professionnel pour éradiquer cette criminalité. Adapté au cinéma en 1959 sous le titre «L’homme aux colts d’or», Warlock retrace le difficile avènement d’une justice qui ne se confonde pas avec celle du colt le plus rapide. Un western dense et ambitieux sur l’Amérique de la fin du 19e siècle qui nous rappelle l’extrême fragilité de l’État de droit.

Nous avons aussi aimé :

 

Lonesome dove
Larry MCMURTRY
Gallmeister, 2011.

Par l'auteur de La Dernière séance et Texasville.
Lonesome Dove
est une randonnée épique qui transporte le lecteur des étendues arides du Rio Grande aux plateaux du Montana avec son cortège de drames et de bonheurs. Prix Pulitzer 1986.
(présentation de l'éditeur)

Les Essentiels 2011



En quête
d’insolite

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

Jonas JONASSON - Presses de la cité, 2011.

Allan Karlsson décide de s‘enfuir de sa maison de retraite afin d’éviter la réception donnée pour son centenaire. Il gagne en pantoufles la gare routière où il vole une valise… remplie de 50 millions de couronnes. Recherché par la pègre et la police, on découvre parallèlement à sa fuite l’histoire rocambolesque de sa vie. De la guerre civile espagnole à la révolution culturelle chinoise en passant par Los Alamos et les goulags, on rencontre Mao, Truman, Staline, De Gaulle et un éléphant… Roman d’aventures en forme de road-book, ce premier livre bien écrit, intelligent et ponctué d’humour se lit d’une traite. Auteur à suivre…

  Les Essentiels (Cercle des lecteurs) 2011


Garden of love

Marcus MALTE - Zulma, 2006.

Ancien flic, Alexandre Astrid reçoit par la poste un manuscrit très intriguant au titre extrait d’un poème de Shelley. Garden of love n’est autre que l’histoire de sa propre vie mais détournée, transformée, réinterprétée. La lecture de ces pages le plonge dans des heures sombres qu’il avait tout fait pour oublier. Commence alors pour Astrid une recherche éperdue de la vérité. Une plongée dans un univers glauque servi par des personnages troubles à souhait !

  Les Essentiels 2011


Vice caché

Thomas PYNCHON - Seuil, 2010.

Vice caché, c’est une rencontre inoubliable avec Doc Sportello, détective déjanté et fumeur de joints, qui vit sur une plage de Californie. C’est aussi une plongée dans l’Amérique des années 70 avec en toile de fond la guerre du Vietnam, les émeutes raciales ou encore l’affaire Charles Manson. Bien documenté, ce roman à l’allure de polar ne nous laisse pas de répit. Entre absurde et fantaisie, les scènes et les personnages se succèdent, on perd parfois ses repères mais on se laisse littéralement happer par l’univers psychédélique de cette histoire.

Nous avons aussi aimé :

 

Même les cow-girls ont du vague à l’âme
Tom ROBBINS
Gallmeister, 2010.

Sissy Hankshaw, dotée de deux pouces immenses, devient la plus grande auto-stoppeuse des Etats-Unis. Elle quitte ainsi Richmond pour partir à la découverte de nouveaux horizons, multipliant les rencontres étonnantes. Dans ce roman drôle et excentrique, Tom Robbins bouscule allègrement les conventions morales et littéraires. De ce chef-d'œuvre de la contre-culture, rien ni personne ne sortira indemne.
(présentation de l'éditeur)

 

Les mille et une guerres de Billy Milligan
Daniel KEYES
Calmann-Lévy, 2009.

Billy Mulligan a été transféré à l'hôpital pour malades mentaux criminels de Lima dans l'Ohio. Il arrive dans un univers de violence et de folie où chacun doit faire appel à toutes ses ressources pour survivre, entre passage à tabac, racket, camisole chimique, électrochocs, trahisons et suicides. Une dénonciation de la brutalité et de l'hypocrisie du système psychiatrique américain.
(présentation de l'éditeur)

  Les Essentiels 2011



Petit
fondant
de mots...

Le cuisinier

Martin SUTER - Bourgois, 2010.

Des plats servis à domicile, des épices et un menu aphrodisiaque qui ensorcellent les sens des convives : telle est la proposition de Love Food, une entreprise de restauration créée par Maravan. Exilé en Suisse, le jeune cuisinier tamoul va réinventer l’héritage culinaire de sa grand-tante Nangay, restée au pays. Sur fond gastronomique haut de gamme, Martin Suter évoque la guerre au Sri Lanka, les amours tarifés, le trafic d’armes et la puissance des financiers de l’ombre.

Les Essentiels 2011


En censurant un roman d’amour iranien

Shahriar MANDANIPOUR - Seuil, 2011.

Comment parler d’amour dans un régime où garçons et filles ne peuvent se fréquenter librement et où l’on évoque les « grenades mûries au soleil » pour parler des seins ? À travers les mésaventures d’un écrivain qui décide d’écrire une histoire d’amour, Shahriar Mandanipour compose un roman dans le roman en barrant les passages qui auraient été supprimés par la censure, et nous livre ici un pamphlet dévastateur pour le régime des mollahs iraniens. Un roman érudit et drôle, et un témoignage édifiant sur la vie en Iran aujourd’hui.

Les Essentiels 2011


L’oiseau canadèche

Jim DODGE - Cambourakis, 2010.

« Nous refusons absolument tout ce qui sort de l’ordinaire. Jack explosa : - Eh ben, ça doit vous faire une petite vie bien merdeuse et salement étroite, non ? » Le ton est donné, Pépé Jack est un râleur anti-conformiste à la gouaille délicieuse. Centenaire solitaire et excentrique, il se voit confier la garde de son petit-fils Titou après la mort de ses parents. De cette cohabitation naît une grande complicité, renforcée par l’arrivée de Canadèche, un drôle d’oiseau au caractère bien trempé et à l’appétit pantagruélique. Des personnages truculents pétris de tendresse et de malice pour un récit drôle et intelligent.

Nous avons aussi aimé :

 

Rosa Candida
Audur Ava OLAFSDOTTIR
Zulma, 2010.

Le jeune Arnljotur quitte la maison familiale, son frère autiste, son père octogénaire. Sa mère est récemment morte dans un accident de voiture durant lequel elle a eu la force de téléphoner à son fils pour lui dispenser ses dernières volontés. Arnljotur partageait avec sa mère le jardin et la serre où elle cultivait une espèce rare de Rosa candida à huit pétales.
(présentation de l'éditeur)

Les Essentiels 2011



Chaînes
de vie

Photo de groupe au bord du fleuve

Emmanuel DONGALA - Actes sud, 2010.

Hommage aux femmes d’Afrique, à leur courage face aux injustices et aux malheurs, le livre de l’écrivain congolais Emmanuel Dongala trace avec humour et bienveillance le portrait d’un petit groupe de femmes engagées solidairement dans une lutte sociale et politique. Un combat douloureux dans une région du monde où règnent pauvreté et corruption, mais qui leur rendra fierté et dignité au nom de toutes les autres.

Les Essentiels (Cercle des lecteurs) 2011


Mes seuls dieux

Anjana APPACHANA - Zulma, 2010.

Publiées en 1992 en Angleterre, ces nouvelles d’Anjana Appachana explorent l’Inde contemporaine à travers des portraits de femmes : de la désillusion d’une jeune épouse cohabitant tant bien que mal avec sa belle-famille au désarroi d’une mère dont la fille part étudier, en passant par les peurs d’une fillette témoin de la violence infligée à sa grande soeur. Malmenés par le poids de la tradition, les liens familiaux se révèlent à la fois dans ce qu’ils ont de plus beau et de plus cruel.

Les Essentiels 2011


Soufi, mon amour

Elif SHAKAF - Phébus, 2010.

Ella semble tout avoir pour être heureuse : trois beaux enfants, un mari aimant malgré ses incartades amoureuses et un foyer à entretenir. Chargée par son agence littéraire de lire le manuscrit Doux blasphème, elle découvre l’amitié du poète iranien Rûmi et du célèbre derviche Shams au XIIIe siècle. Bouleversée par les préceptes du soufisme qui mettent en exergue la stérilité de sa propre existence, Ella entame une relation épistolaire avec l’auteur du manuscrit. Un roman sur la quête du spirituel et du sens de la vie à travers les règles qui constituent l’essence du soufisme.

Nous avons aussi aimé :

 

Celles qui attendent
Fatou DIOME
Flammarion, 2010.

Arame et Bougna sont toutes deux mères d'émigrés clandestins, Lamine et Issa, et vivent dans la peur de les perdre. Daba et Coumba, leurs épouses, sont quant à elles assoiffées d'amour, d'avenir et de modernité. Un récit sur l'émigration décrite du point de vue des femmes qui restent au pays et attendent leurs fils et époux, et sur la délicate question de la polygamie.
(présentation de l'éditeur)

 

Les soeurs Brelan
François VALLEJO
Viviane Hamy, 2010.

Le destin de trois soeurs, de la fin de la Seconde Guerre mondiale à la destruction du Mur de Berlin : la tuberculose de l'une, le mariage allemand de l'autre, la passion de la dernière pour un meurtrier en série.
(présentation de l'éditeur)

 

Toute une histoire
Hanan EL-CHEIKH
Actes Sud, 2010.

L'auteure a recueilli les confessions de sa mère, qui, en dépit de son infidélité conjugale, apparaît comme un symbole de courage et de dignité. Portrait d'une femme du peuple, rusée, truculente, enjouée, née au début des années 1930 dans une famille chiite extrêmement pauvre du sud du Liban.
(présentation de l'éditeur)

Les Essentiels 2011


La malédiction des colombes

Louise ERDRICH - Albin Michel, 2010.

Dakota du Nord, début du XXe siècle, une famille de fermiers est massacrée dans la ville de Pluto. Seul un bébé échappe miraculeusement à la mort. Quelques semaines après le drame, quatre indiens sont lynchés en représailles. Cinquante ans plus tard, les habitants prennent la parole et évoquent les répercussions de cet événement sur leur vie. Louise Erdrich dessine dans ce très beau roman l’image d’une ville et d’une génération marquées par la culpabilité collective.

Les Essentiels 2011



En marge
du roman...

Marie Bonaparte

Célia BERTIN - Perrin, 2010.

Trois grandes étapes ont marqué la vie romanesque de l’arrière petite-nièce de Napoléon 1er (1 882 – 1962) : une enfance solitaire, encadrée par des nurses et préceptrices ; une vie de femme mariée, frustrée sexuellement et intellectuellement ; et enfin, sa rencontre décisive avec Freud. Introductrice en France de la psychanalyse, elle jettera les bases de la profession en devenant elle-même analyste. Marie est la moins connue de la famille Bonaparte ; nos avenues, places, boulevards portent les noms des victoires de Napoléon et de ses généraux, alors que nulle plaque ne porte le sien.

  Les Essentiels (Cercle des lecteurs) 2011


Ce regard en arrière, et autres écrits journalistiques

Nuala O’FAOLAIN - S. Wespieser, 2011.

Plus connue en France comme romancière, Nuala O’Faolain était une journaliste appréciée en Irlande. Ce recueil rassemble soixante-dix chroniques parues de 1986 à 2008 dans la presse irlandaise. Le regard de Nuala sur la société est à l’image de son oeuvre romanesque, d’une profonde humanité. On admire son engagement à dénoncer la misère sous toutes ses formes, mais aussi son talent à évoquer avec humour des domaines plus légers de la vie.


Et du même auteur :
L’histoire de Chicago May, 2006.
Best love Rosie, 2008.

  Les Essentiels 2011


Que font les rennes après Noël ?

Olivia ROSENTHAL - Gallimard, 2010.

La confession intime d’une femme sert de fil rouge au récit. Adolescente, puis épouse tourmentée par ses incertitudes sentimentales et le respect de la norme sociale, elle finira par s’émanciper. En contrepoint, une polyphonie d’hommes confrontés au monde animal, éleveurs, laborantins, chercheurs, témoigne au fil des pages du sort réservé aux animaux. Entre documentaire et fiction, une interrogation sensible et intelligente sur la notion d’enfermement et la frontière entre condition humaine et animale.


Et du même auteur :
On n’est pas là pour disparaître, 2007.

  Les Essentiels 2011




Deux coups de coeur particuliers à l’occasion de l’exposition « Hampâté Bâ » :

 

Contes initiatiques Peuls

Amadou HAMPATE BA - Stock, 1994.

Dans les Contes initiatiques Peuls, Amadou Hampâté Bâ raconte des paysages et des personnages inédits tout en initiant le lecteur aux valeurs et richesses symboliques africaines. Celles-ci ne le cèdent en rien à d’autres cosmogonies, d’autres sagesses. Le caméléon acquiert ainsi une richesse de sens débordant l’habituel, et l’autruche, rendue résistante au mal grâce à la puissance de l’amour, perd la faculté de voler mais y gagne celle de savoir prendre les jambes à son cou…

  Les Essentiels (Cercle des lecteurs) 2011


Sozaboy (Pétit Minitaire)

Ken SARO-WIWA - Actes Sud, 1998.

À l’aube de la guerre civile au Nigéria, Doukana incarne le bonheur d’une tranquille communauté villageoise. Méné, jeune apprenti chauffeur, se trouve soudainement confronté aux horreurs des combats. Il rencontre une créature aux «… ampoules 100 watts » et « … pétit pétit… zistoires en pagaille… vitement tout le monde commence peur… ». Accrochez-vous, lecteur ! La langue est délibérément déboussolée, mais la tendresse, l’amour et le rêve nous accompagnent tout au long du récit.

  Les Essentiels (Cercle des lecteurs) 2011





Nous avons aussi aimé :

 

Naissance d’un pont
Maïlys DE KERANGAL
Verticales, 2010.

Dans les années 2000, John Johnson, dit le boa, maire de Coca en Californie, lance un concours international pour la construction d'un pont monumental, dans l'espoir de faire de sa ville une mégalopole. Le pont devient l'affaire de tous les habitants de la ville, des hommes d'affaires et de Georges Diderot, chef du chantier. Prix Médicis 2010.
(présentation de l'éditeur)

 

Antoine et Isabelle
Vincent BOREL
S. Wespieser, 2010.

Le destin d'Antonio et Isabel, mariés et parents de deux petites filles. Après s'être engagé dans la République espagnole, Antonio part pour la France, entraîné par la Seconde Guerre mondiale. Il connaît ensuite la Résistance, le maquis, l'arrestation par les Allemands et l'internement dans un camp nazi.
(présentation de l'éditeur)

 

Purge
Sofi OKSANEN
Stock, 2010.

1992, l'Union soviétique s'effondre et la population estonienne fête le départ des Russes. La vieille Aliide, terrée dans sa maison au fin fond de la campagne, fait la connaissance de Zara. Un lourd secret de famille est révélé, en lien avec l'occupation soviétique et l'ancien amour d'Aliide pour Hans, un résistant.
(présentation de l'éditeur)

 

Le baiser de la pieuvre
Patrick GRAINVILLE
Seuil, 2010.

Sur une île d'Extrême-Orient, un volcan se réveille et la terre se met à trembler. Haruo porte secours à une jeune veuve Tô et la découvre nue. Cette vision suscite en lui un désir ardent et une passion violente. Cherchant à la revoir, il aperçoit une nuit une pieuvre se glisser dans sa chambre et l'enlacer. Récit inspiré de l'estampe érotique d'Hokusai, Le rêve de la femme du pêcheur.
(présentation de l'éditeur)

 




La page
des
libraires

GREENWICH

Librairie des littératures étrangères

 

 

 


Les coups de coeur des libraires

L’autre vérité : journal d’une étrangère

Alda MERINI - Conférence, 2010.

Pour la poétesse Alda Merini, l’asile est un enfer au sens littéral, et c’est là qu’elle a été abandonnée. Un viol serait la cause du mal, devenu faute originelle, dont il convient de guérir « car les mots sont des péchés, car les maladies sont des péchés » et « nos âmes doivent à toute force devenir belles ». Alda Merini n’élude rien de la cruauté de ces tourmenteurs mais la transcende : « seules les représentations de la Divine comédie peuvent rendre les sortilèges et la monstruosité de l’asile » mais « la perfection du moment mène à la perfection du pardon ». Pour autant, notre propos est ailleurs. Insistons plutôt sur la beauté éclatante de ce texte débordant de vivacité, de poésie et d’amour. Tout le long, souffle sans discontinuer « un esprit d’enfance ». Et se côtoient à la fois le tourment et le bonheur, la nuit et la lumière. C’est cette capacité de poésie qui a permis à Alda Merini de ne pas sombrer. Même si elle portera pour la vie les stigmates de l’asile.

  Les Essentiels 2011


L’empire d’un homme

Ramon José SENDER - Attila, 2011.

partir d’un fait divers (1911), le journaliste libertaire que fut Sender narre une Espagne encore moyenâgeuse, où un disparu, devenu pour un temps spectre, étend son empire sur les hommes. Tout commence par un supposé meurtre. Un journalier disparaît. On arrête, torture et emprisonne deux paysans pauvres. Jusqu’à ce que, quinze ans après, une partie de chasse permette de retrouver le disparu, à demi sauvage, sur les plateaux désolés de la Castille. Chronique d’une Espagne hors du temps, d’une nature aride, de luttes seigneuriales, de l’arbitraire et des superstitions, L’empire d’un homme est un envoûtant mélange de réalisme et d’étrange. Pour illustration, les animaux qui peuplent ces pages tel un rappel des bestiaires médiévaux.

  Les Essentiels 2011





© 2011 - Ville de St Jacques de la Lande