MEDIATHEQUE
LUCIEN HERR

Ville de Saint Jacques de la Lande

Les essentiels | sélection bandes dessinées

Les Essentiels
| sélection BD 2011

Les Essentiels
| sélection BD 2010

Les Essentiels
| sélection BD 2009

Les Essentiels
| sélection BD 2007


Les Quatre fleuves

Edmond BAUDOIN, Fred VARGAS- Editions Viviane Hamy, 2000.

Deux jeunes, Grégoire Braban et son pote Vincent pratiquent le vol à la tire. Un soir ils s'en prennent à "un vieux" et lui piquent sa sacoche. Pour une fois ils ont touché le gros lot : 30 000 balles. Manque de chance, la sacoche contient des objets étranges : un crâne de bestiole, des dents pointues, un tarot, du sang pourri... bref de quoi faire peur. Vincent est assassiné le soir même avec la cuisse entaillée par quatre coups de lame. Grégoire, quant à lui, qui habite avec son père et ses trois frères dans une maison en banlieue, est à son tour menacé. Mais le commissaire Adamsberg veille et ce qui l'inquiète, ce sont les entailles sur Vincent. Cela lui rappelle d'autres meurtres commis par un tueur surnommé "Le Bélier". Aurait-il commis un nouveau crime ?

Cette rencontre entre deux univers et deux auteurs (Fred Vargas et Edmond Baudoin) nous donne un très bon roman illustré : le lecteur reste sous l'emprise d'un bon polar et sous le charme d'un dessin qui colle aux mots.

Coup de coeur 2004


Mariko Parade

Frédéric BOILET, Kan TAKAHAMA- Casterman, 2003.

Un auteur de BD français et son modèle Mariko partent quelques jours en repérage photographique sur l'île d'Hoshima. Ils profitent du temps passé ensemble pour faire le point sur leur relation et sur leur avenir, car Mariko a décidé de partir étudier à l'étranger et doit l'annoncer à son ami lors de ce voyage.

C'est l'occasion de découvrir Kan Takahama et Frédéric Boilet, qui ont su habilement mélanger leurs styles graphiques. Les dessins et le récit sont un mélange de sensibilité et de sensualité. C'est une belle histoire simple, intimiste, traitée avec pudeur.

Kan Takahama est japonaise et n'est pas encore trop connue en France. On peut lire des courtes histoires dans la revue Bang ! ou dans le hors série de Beaux Arts Magazine, disponible à la médiathèque.

Frédéric Boilet, lui est français et vit au Japon. Il est traducteur de plusieurs œuvres japonaises comme Quartier Lointain de Jiro Taniguchi et l'excellent L'homme sans Talent de Yoshiharu Tsuge. Il est également auteur de plusieurs BD dont L'épinard de Yukiko, Love hotel ou Tokyo est mon jardin.
A consulter aussi, son site internet, régulièrement mis à jour qui présente notamment le Manifeste Nouvelle Manga :
www.boilet.net

Coup de coeur 2004


Monster

Naoki URASAWA- Dargaud, 2000.

1986, Kenzo Tenma est un brillant neurochirurgien qui exerce à l'hôpital Eisler de Dusseldorf. Prédestiné à un brillant avenir car fiancé à Eva Heineman, fille du directeur de l'hôpital, son avenir est tout tracé. Tout lui sourit jusqu'à la nuit où arrivent deux enfants, Anna et Joseph Liebert, dont les parents ont été découverts sauvagement assassinés. En choisissant de sauver le petit garçon plutôt que le maire de la ville, le docteur va tout perdre, surtout qu'autour des deux enfants, les morts se multiplient. Tenma n'aurait-il pas sauvé un monstre, a-t-il fait le bon choix ?

Si vous avez des préjugés sur la bande dessinée japonaise, c'est l'occasion de les faire tomber. En effet Monster est un manga qui se démarque largement des autres. Tout d'abord les traits des visages, loin de la caricature sont au contraire très réalistes: ils donnent vie aux nombreux personnages et font transparaître leurs émotions. C'est cette large palette d'expressions qui permet d'identifier sans problème tous les protagonistes à la psychologie complexe qui sont appelés à se croiser et s'entrecroiser au fil de l'histoire. D'autre part les dessins tout en précision de Naoki Urasawa nous plongent dans l'ambiance. Des quartiers entiers et la vie qui y règne sont entièrement recréés avec beaucoup de détails : on a le sentiment d'y être. Dès le premier tome on est immergé dans ce thriller passionnant et fascinant qui tient continuellement en haleine. Une fois que vous l'aurez commencé, vous ne pourrez plus le lâcher.

Coup de coeur 2004


Piero

Edmond BAUDOIN- Le Seuil, 1999.

Piero, c'est le frère de l'auteur, Edmond. Les deux frères sont solitaires mais heureux, rêveurs et passionnés de dessin depuis leur plus jeune âge. Arrivés à l'école primaire, ils découvrent qu'ils dessinent mieux que tous les autres et cette découverte façonnera leurs destins respectifs. Piero fera des études aux arts déco de Nice puis aux beaux arts de Paris. Edmond se résigne sans amertume: il fera un métier "sérieux", lui, un métier qui rassure les parents pour que son frère puisse faire un métier "pas sérieux". Une oeuvre autobiographique sensible, pleine de tendresse et de poésie. On y découvre les liens forts et complices qui unissent les deux frères depuis l'enfance jusqu'au monde des adultes.

Coup de coeur 2004


Pyong Yang

Guy DELISLE- L'association, 2003.

L'auteur se rend en Corée du Nord pour diriger l'animation d'un dessin animé. Il raconte sa vie dans un pays où l'image du dictateur Kim Jong-Il est omniprésente. Les portraits de ce dernier et de son père Kim Il-Sung sont dans chaque rame de métro, dans chaque maison, dans chaque lieu public et rien d'autre ne peut être accroché au même mur. L'éclairage public est réservé aux visiteurs de marque et les étrangers doivent toujours être accompagnés d'un guide pour leur éviter de voir ce qu'ils ne devraient pas. En bref, un pays où il ne fait pas bon vivre et où le lavage de cerveaux est cultivé comme un art. Cette ambiance froide, monocorde et monochrome est bien traduite par le dessin de Guy Delisle qui, heureusement, nous dépeint ce pays avec humour.

Coup de coeur 2004

 

B.D - 66 à 70 sur 82

© 2017 - Ville de St Jacques de la Lande