MEDIATHEQUE
LUCIEN HERR

Ville de Saint Jacques de la Lande

Frida Kahlo, a travers le masque- 1er au 30 avril 2008

Programme


Bibliographie


Soirée conférence/spectacle du 8 avril - galerie photos.

cliquer sur une image pour lancer le diaporama



Frida Kahlo (1907, Coyoacan – 1954, Coyoacan)

Magdalena Carmen Frida Kahlo y Calderon n’est pas née en 1910 (date qui marque le début de la révolution mexicaine), comme elle le proclamera toute sa vie, mais le 6 juillet 1907 à Coyoacan, au sud de Mexico dans la « Maison Bleue », actuel Musée Frida Kahlo .

Dès son plus jeune âge, elle décide qu’elle n’aura pas le destin des femmes mexicaines, que sa vie sera faite de voyages, d’études, de liberté et de plaisir.

A 15 ans, elle intègre l'École nationale préparatoire et souhaite devenir médecin, même si elle porte un grand intérêt aux Beaux-Arts.  C’est à cette époque qu’elle rencontre pour la première fois Diego Rivera. A partir de ce jour, elle décide qu’elle portera son enfant.

Mais sa vie bascule le 17 septembre 1925. L’autobus qu’elle prend pour rentrer chez elle après les cours percute un tramway. Abdomen transpercé, jambes, côtes et colonne vertébrale brisées, Frida Kahlo est transportée à l’hôpital où elle restera un mois. Elle subit alors régulièrement des interventions chirurgicales qui l’obligent à rester allongée. Elle finit par installer un miroir au-dessus de son lit et commence à peindre durant sa convalescence. C’est le début d'une longue série d'autoportraits, parmi les 150 peintures qu'elle accomplira dans sa vie.

Les années vingt sont synonymes d’engagement et de changement dans la vie de Frida Kahlo. Elle s’engage politiquement en rejoignant les Jeunesses Communistes et s’intéresse particulièrement à l’émancipation de la femme dans la société mexicaine qui est encore très machiste. Plus tard, elle et Diego soutiendront les républicains lors de la guerre d’Espagne et hébergeront Léon Trotski quand il obtiendra l’asile politique.

En 1929, elle épouse Diego Rivera avec qui elle s’installe à Mexico. Malgré un divorce et des liaisons extra-conjugales, Diego Rivera sera l’homme de sa vie.

En automne 1938, Frida Kahlo présente ses œuvres dans la galerie Julien Levy à New-York, où elle y rencontre un franc succès. Dès lors les expositions se succèdent et elle devient une artiste réputée. Parallèlement, elle enseigne pendant 10 ans à l'école de peinture et de sculpture du ministère de l'Éducation.

Les séjours à l’hôpital se succèdent, son état de santé s’aggrave dans les années cinquante, elle meurt le 13 juillet 1954, officiellement d’une embolie pulmonaire, mais on soupçonne un suicide.

 

>> Ouvrages disponibles à la médiathèque

Soirée conférence / spectacle - mardi 8 avril 2008.

20h - Conférence "Frida Kahlo, une instrospection extérieure" par Pierre Clavilier.

Durée 1h00 - réservation conseillée.


Auteur de la biographie "Frida Kahlo, les ailes froissées", Pierre Clavilier est historien, poète «pour élargir le temps».

Il s’enflamme pour la culture espagnole et principalement sa littérature. Voyageur, il s’envole vers le Mexique où il découvre un pays d’une grande richesse culturelle : ses poètes, ses romanciers, ses compositeurs, ses photographes, ses architectes et ses peintres l’éblouissent. À Mexico, il visite la Maison bleue où naquit en 1907 Frida Kahlo, s’enthousiasme pour ses œuvres, et se passionne immédiatement pour sa vie. « La première fois que j’ai rencontré Frida Kahlo, elle était accrochée à un mur », dit-il sur le ton de la plaisanterie, avant de préciser « Son musée lui ressemble tellement que j’ai eu l’impression que cet autoportrait était là pour m’accueillir, moi, le visiteur anonyme.» Dès lors, on comprend aisément la volonté de Pierre Clavilier de partager avec nous son exaltation pour cette femme artiste, militante, féministe et rebelle.

>> Pierre Clavilier sur Zone Littéraire

 

Aux Éditions du Jasmin

Frida Kahlo, les ailes froissées , biographie.
Ouvrage disponible à la médfiathèque.

 

 

Chez d'autres éditeurs

El rey del pais de Nishadhas, Linajes editores (Mexico, 2004).
Épopée adaptée du Mâhâbârata écrite en espagnol.

De vent et de pierres, éditions Bérénice (Paris, 2005). Poésie.

La course contre la honte, éditions Tribord (Bruxelles, 2006).
L’histoire de la peine de mort et de son abolition.
Ouvrage disponible à la médfiathèque.

 

 

 

 

21h30 - Spectacle "Frida Kahlo, amour, douleur et passion"

Durée 1h15 - réservation conseillée.

 

La comédienne est Frida. Par ses mots prononcés sur la scène, elle retrace l’histoire de Frida Kahlo à travers le récit de sa vie, et quelques-uns de ses textes les plus poignants, comme ses lettres d’amour à Diego Rivera.

La magie de ses mots et de ses peintures animées, projetées sur un écran, fait revivre Frida qui nous guide dans sa réalité, depuis sa naissance jusqu’à sa mort, à travers ses amours, ses douleurs et ses passions.

 

 

 

Ecrit et dit par : Sophie Duprès

Animations graphiques : Grégoire Boursin (Le Fond de l’Œil)

Bande son  : Musiques mexicaines

Production : Compagnie l’Engrenage


En continu du 1er au 26 avril

Film d'animation "Frida Kahlo, à travers le masque"

Durée 35 min. - 1er étage et salle audiovisuelle.

Frida Kahlo met en scène dans son œuvre, les étapes de sa vie. Son univers pictural contient de nombreux symboles qui représentent autant de détails secrets dévoilant son intimité.

À 18 ans, Frida est victime d’un grave accident d’autobus. Ce drame et les souffrances qui l’affligeront dès lors sont des clés qui permettent d’ouvrir la porte de son univers artistique et d’y pénétrer.

Le film documentaire graphique « Frida Kahlo, à travers le masque » constitue une monographie des œuvres principales de Frida Kahlo suivant le fil chronologique de sa vie.

Les animations graphiques de ses peintures et l’émotion suscitée par la voix d’une Frida « imaginée » encouragent le spectateur à s’immiscer derrière « le masque » pour voir ses œuvres vivre à travers son regard et entendre, par ses mots, le sens de ses choix picturaux et symboliques.


Premier épisode de la série de 6 films documentaires graphiques
« À TRAVERS L’ART, 6 femmes surréalistes »

 

Durée : 35 minutes

Scénario : Sophie Duprès

Réalisateur, animations graphiques, musique : Grégoire Boursin

Production : Le Fond de l’Œil

 

 

Exposition "De la douleur de vivre à la fièvre de peindre"

Hall et 1er étage - entrée libre. L'exposition est accompagnée d'un diaporama de 4m30.

 

 


© 2008 - Ville de St Jacques de la Lande